Articles Tagués ‘EPN de la commune de Beauraing’

BEAURAING : Espace pour branchés et autres

En service depuis quelques mois, l’espace public numérique a été inauguré. Le ministre Courard a virtuellement coupé le ruban.

Pierre HIGUET

EPN, ce sont trois lettres dont les Beaurinois vont apprendre rapidement à connaître la signification. Abréviation d’Espace Public Numérique, l’EPN accueille aussi bien les personnes qui n’y connaissent rien en informatique que celles qui ont un certain bagage.

Ici, tous pourront disposer gratuitement de machines performantes qui sont bien évidemment branchées sur Internet. Avec l’ouverture de cet outil, tous ne sont plus nécessairement obligés de se lancer dans l’achat d’un ordinateur.

De l’aide

Outre la mise à disposition de machines, les personnes peuvent trouver dans l’EPN une personne qui peut s’avérer être d’une aide précieuse. Pouvant donner d’utiles conseils, celle-ci dispense, à certains moments de la semaine, des formations qui ont comme objectif de mieux appréhender l’outil informatique.

Si Beauraing vient d’inaugurer son EPN, la commune compte aller bien encore plus loin afin d’aider ses citoyens dans le domaine de l’informatique. Des ordinateurs qui ne sont plus utilisés mais qui peuvent rapidement retrouver une jeunesse vont reprendre du service dans un autre endroit de la commune.

Une collaboration

L’ouverture de l’espace publique numérique est le fruit d’une collaboration entre la commune et le pôle beaurinois. Cette création a été reprise dans un appel à projet effectué par la Région Wallonne. Un subside a été accordé pour vivre cette nouvelle expérience.

L’aventure informatique n’est pas une chose totalement neuve sur le site. Par le passé, il y avait un embryon d’EPN qui permettait aux habitants de goûter aux nouvelles technologies. Des formations étaient déjà dispensées aux demandeurs d’emploi et des stages tournés sur l’informatique étaient mis sur pied. L’ambition d’aider les personnes à y voir plus clair dans le domaine informatique et leur permettre d’ouvrir une fenêtre sur le monde a guidé les porteurs de ce projet.

Dans le chef des responsables beaurinois, on n’a qu’une volonté : augmenter le nombre d’accessibilités à cet endroit.

Pour tous

Si l’EPN est un outil qui permettra d’aider les demandeurs d’emploi, les personnes ne disposant pas d’ordinateur à la maison de trouver leur bonheur, il permettra aussi de porter des projets bien ciblés. On pense notamment à accueillir les enseignants qui veulent s’appuyer sur l’informatique dans leur expérience pédagogique.

Le personnel communal devrait également goûter à l’espace pour suivre des formations qui seraient un plus dans leur exercice de leur fonction.

 

Des félicitations

« Vous apportez une pierre en plus à l’édifice », a indiqué le ministre Courard, après avoir mis à l’honneur le partenariat liant des personnes qui entreprennent des actions pour rendre des services à la population.

L’idée de décentraliser l’aide à l’informatique à la population a particulièrement été appréciée par le Ministre

« Cela devrait inspirer d’autres communes rurales qui ont un grand territoire, voire des villes. Votre projet est porteur et, en plus, il est gratuit pour la population», a-t-il indiqué.

Un spécialiste en support

Mettre des ordinateurs à disposition, c’est bien. Permettre aux visiteurs d’avoir recours à une personne qui en connaît un bout sur le sujet et qui peut par ses explications démystifier l’outil, c’est mieux. À Beauraing, les utilisateurs de l’EPN pourront compter sur un homme d’expérience, en la personne de M. Charles-André Colignon. Animateur, celui-ci accompagnait déjà l’expérience informatique qui a eu lieu sur le site. Labellisé en juin 2008, l’EPN de Beauraing dispose de onze postes fixes et d’un ordinateur portable. Pour le plaisir des yeux, les utilisateurs peuvent travailler sur des écrans larges faisant vingt pouces.

Actuellement, outre accompagner les utilisateurs de l’EPN, M. Colignon consacre une journée par semaine à remettre en état des ordinateurs de l’école communale.

Outre l’accès libre aux machines, des cours sont dispensés. Ceux-ci touchent tant les jeunes que les seniors. Avec le temps, des cours pour les juniors seront mis sur pied.

Depuis le 13 mai dernier jusqu’à ce jour, ce sont plus de 5000 heures de cours qui ont été prestées dont 2273 heures pour les demandeurs d’emploi.

L’EPN correspond pour l’heure, à une attente. « Il y a une liste d’attente chez les seniors, indique M. Colignon. On ne parvient pas à suivre, au niveau des cours. La demande est assez importante. Selon les modules, il y a une réserve d’inscriptions. » Il faut dire que le public aurait tort de se priver : pour l’heure, tout est gratuit, sauf l’impression de feuille.

Tous les jours de la semaine, un accès libre est possible, de 16h à 18h30. Les cours s’organisent certains jours de la semaine.

Un tout sur le site

Président du Pole Beaurinois, l’échevin Alain Ridelle a profité de l’inauguration de l’espace numérique pour rappeler le rôle que joue la structure qui a pris ses quartiers dans un ancien bâtiment industriel.

L’informatique est désormais au menu mais il y a bien d’autres choses sur le site. « Nous avons essayé de mettre sur pied un centre dynamique qui est très important pour la ville de Beauraing », explique l’échevin beaurinois. Ici, c’est la carte de l’emploi et du travail qui est jouée.

Avec l’aide de fonds européens notamment, le site a été acheté et transformé. Au fil du temps, l’espace s’est enrichi d’outils intéressants pour la population, tant locale que des environs immédiats. Une entreprise de formation au travail dans le domaine de l’horticulture, La Calestienne, y a pris ses quartiers. Une taverne, offrant un lieu propice pour la prise en main de personnes désireuses de se former au service et au travail en cuisine, a ouvert ses portes.

Élément important pour les Beaurinois et autres en quête de travail : une maison de l’emploi s’est installée sur le site. Différentes associations sans but lucratif ont également élu domicile dans ce vaste espace qui se trouve en plein cœur de Beauraing.

Deux coopératives et une grappe d’entreprises viennent compléter les services déjà en place. On y parle également d’espace de travail.

Pas question pour les responsables en charge du Pôle de se reposer sur leurs lauriers. Des projets visant à permettre, à un maximum de personne, d’accéder à un emploi sont en gestation.

Publicités

Vidéo

Publié: 18 juin, 2008 dans Divers
Tags: